Pour une meilleure expérience, utilisez votre cellulaire en mode portrait svp.

La chiropratique est centrée sur le diagnostic, le traitement et la prévention des douleurs aiguës et chroniques

Conditions traitées

Le traitement chiropratique a été démontré efficace pour différentes problématiques affectant le cou, le dos et autres régions du corps qui sont causées par une dysfonction des nerfs, des muscles, des articulations et des autres tissus connexes. Le traitement prodigué par votre chiropraticien peut soulager la douleur, y compris les maux de tête, les engourdissements ou autres sensations anormales, la raideur musculaire et les spasmes. Le traitement chiropratique permet également d’augmenter la mobilité, d’améliorer le fonctionnement des articulations, des muscles et du système nerveux ainsi que de réduire ou d’éliminer le besoin de médicaments ou de chirurgie.

Colonne vertébrale

Icon - Conditions traités - Colonne vertébraleConditions

Colonne vertébrale

  • Dysfonction articulaire
  • Entorse cervicale / douleur aiguë ou chronique au cou
  • Maux de tête / céphalée de tension ou migraine
  • Névralgie d'Arnold
  • Port antérieur de la tête
  • Entorse dorsale ou lombaire / douleur aiguë ou chronique au dos
  • Syndrome sacro-iliaque
  • Sciatalgie (douleur à la fesse irradiant à la jambe) d’origine mécanique
  • Conséquence d’une hernie discale
  • Anomalie posturale
×

Membres supérieurs

Icon - Conditions traités - Membres supérieursConditions

Membres supérieurs

  • Tendinopathie de la coiffe des rotateurs
  • Tendinopathie du biceps brachial
  • Bursite / capsulite de l’épaule
  • Entorse acromio-claviculaire
  • Syndrome d’accrochage / instabilité 
  • Épicondylite du coude (golfer’s ou tennis elbow)
  • Entorse du poignet
  • Syndrome du tunnel carpien
  • Capsulite aux doigts
×

Membres inférieurs

Icon - Conditions traités - Membres inférieursConditions

Membres inférieurs

  • Entorse / bursite de la hanche
  • Syndrome de la bandelette ilio-tibiale 
  • Claquage / contusion des ischio-jambiers et des quadriceps
  • Entorse du genou
  • Syndrome fémoro-patellaire
  • Entorse de la cheville et du pied / instabilité
  • Fasciite plantaire / Épine de Lenoir
  • Tendinopathie du tendon d'Achille
  • Capsulite des orteils
×

Les fausses croyances

"En allant chez un chiropraticien, nous prenons un abonnement à vie."

Notre force réside dans notre approche intègre et notre honnêteté envers tous nos patients. Depuis plus de 40 ans, nous nous sommes forgés une réputation de leader dans le traitement des douleurs musculo-squelettiques. En utilisant les connaissances scientifiques les plus récentes, nos chiropraticiens sont aptes à vous guider vers un protocole de traitement juste, basé sur les données probantes, et en accord avec des attentes réalistes.

"Les chiropraticiens ne sont pas de vrais docteurs"

Les docteurs en chiropratique complètent un programme d’études universitaires de cinq années (245 crédits), ce qui est semblable à la formation que les médecins reçoivent (200 crédits). Ils obtiennent le titre de docteur en chiropratique leur permettant de poser un diagnostic, et sont régis par l’Ordre des chiropraticiens du Québec, qui lui fait partie de l’Office des professions du Québec.

"Les ajustements chiropratiques sont douloureux."

La plupart du temps, un ajustement vertébral ne fera pas mal du tout. Certains patients ressentent même un sentiment de soulagement.

"Les chiropraticiens ne traitent que les maux de dos."

Il est vrai que les chiropraticiens sont principalement reconnus pour leur efficacité en matière de traitement du dos, mais l’efficacité de la chiropratique s’étend également à toutes les articulations du corps humain et les conditions qui s’y rattachent (voir la liste de conditions traitées plus haut). De plus, les chiropraticiens traitent aussi la santé globale en aidant les patients avec des conseils nutritionnels, une prescription d’exercices et une promotion de saines habitudes de vie.

"Les chiropraticiens font craquer les os."

Ce ne sont pas les os eux-mêmes qui émettent le son de craquement, mais bien les articulations. Le vrai terme employé pour désigner ce craquement est cavitation. À l’intérieur de chaque articulation se trouve un liquide appelé liquide synovial. Lorsqu’un chiropraticien effectue un ajustement, il se crée une pression dans l’articulation et il y a formation de bulles de gaz qui se résorbent ensuite rapidement. Le phénomène est comparable au son entendu lorsque l’on ouvre une bouteille de champagne. Lors de la cavitation, il y a une stimulation des fibres nerveuses et une libération de beta-endorphine qui amènent un relâchement musculaire, une diminution de la douleur et une augmentation importante de la mobilité articulaire.

"L’ajustement de la région cervicale est dangereux pour les AVC"

Des cas d’accident vasculaire cérébral (AVC) ont été signalés en association avec une visite chez un docteur en médecine ou un chiropraticien. Toutefois, aucune étude ou preuve scientifique n’a établi de relation de cause à effet entre un traitement chiropratique et l’AVC. Les études les plus récentes indiquent plutôt que ces patients ont consulté le médecin ou le chiropraticien alors qu’ils en étaient aux premiers stades d’un AVC. Autrement dit, l’AVC était déjà en cours. Nous vous informons de cette association alléguée parce qu’un AVC peut causer des troubles neurologiques graves. Il est cependant extrêmement improbable qu’un ajustement des cervicales supérieures entraîne de telles lésions.
(Source : Association des chiropraticiens du Québec)

La formation d'un chiropraticien au Québec

Dans le domaine des soins de santé au Québec, le titre de Docteur n'est pas un titre honorifique. Il impose une responsabilité professionnelle dont la supervision est régie par l'office des professions du Québec, dont l'Ordre des Chiropraticiens du Québec fait partie. Pour l'obtention du titre de docteur, un professionnel se doit donc de rencontrer les exigences établis par la loi.

Tout comme c'est le cas pour le médecin et le dentiste, le chiropraticien doit compléter un doctorat universitaire de cinq ans à temps plein. Sa formation lui confère le droit au diagnostic. La préparation à l'exercice de la chiropratique comporte trois axes d'apprentissage.

3 axes de préparation à la pratique

  • Une formation fondamentale en sciences biologiques et de la santé comprenant 2 382 heures de formation théorique (anatomie, physiologie, histologie, sciences biochimiques et physiopathologiques, diagnostics clinique et radiologique, etc.)
  • Une formation spécialisée dans tous les aspects de la discipline chiropratique (études théoriques et techniques, pratique professionnelle, diagnostic et applications chiropratiques, etc.)
  • Une formation clinique comprenant 1 530 heures de stages et d'internats.

Lors de la première rencontre

Le docteur en chiropratique procèdera à une anamnèse, suivi d’un examen physique complet effectué dans le plus grand respect. Ces étapes sont nécessaires afin de poser un bon diagnostic. Un examen radiologique de la colonne vertébrale, des os du bassin ou des autres articulations du corps humain peut également être prescrit si nécessaire.

Le chiropraticien prendra par la suite le temps de bien vous expliquer votre problématique en spécifiant les modalités thérapeutiques nécessaires à votre condition. Si le chiropraticien juge que votre condition n’est pas du ressort de la chiropratique, il pourra ainsi vous référer vers d’autres professionnels de la santé.

Les soins chiropratiques consistent en des manipulations et/ou mobilisation articulaires ainsi que de travail musculaire (Active Release Techniques, Graston, Kinesio Taping, etc.). Une prescription d’exercices de réadaption adaptés à votre condition fait également partie intégrante de la prise en charge du patient.

Les recommandations du docteur en chiropratique peuvent également s’accompagner d’une gestion commune avec d’autres professionnels de la santé afin d’optimiser les soins (ex : massothérapie, acupuncture, ergonomie ou kinésiologie).

Aimeriez-vous un rendez-vous ?
Oui s’il vous plaît